La reconquête des berges du Rhône à Laveyron
Solutions
bleue · douce · verte

Échelle du projet
Fleuve

Temporalité du projet
Long terme

Climat actuel
Océanique

Climat futur
Méditerranéen

Coût global
2 M€

Contact

Sylvie Perot, Maire de Laveyron (mairie@laveyron.fr)


Porteur du projet

Commune de Laveyron


Objectifs du Développement Durable

La reconquête des berges du Rhône à Laveyron

Le projet de reconquête des berges du Rhône à Laveyron en Drôme a été initié en 2008 par la commune de Laveyron dans le cadre de l'arrivée de l'itinéraire cyclable Via Rhôna en 2009. Cette initiative, qui porte sur un terrain de 6 hectares, consiste à désimperméabiliser les berges du Rhône pour renforcer leur robustesse face aux aléas climatiques et créer un lieu de fraîcheur autour du fleuve. Les travaux ont duré deux ans et ont consisté à remplacer 900 m² d'espaces bétonnés par des surfaces poreuses, enherbées ou en sable stabilisé. Le dispositif permet en outre le stockage, le traitement par le végétal et l'infiltration des eaux en cas de fortes pluies, limitant les rejets dans le réseau et alimentant la nappe phréatique. Cet aménagement s’inscrit dans un vaste et ambitieux projet communal : faire de la qualification des espaces publics et de la création d’itinéraires doux, le support du développement durable de Laveyron.

En zone urbaine comme en zone rurale, de plus en plus de collectivités se lancent dans des projets de désimperméabilisation, un exemple de solution fondée sur la nature pour favoriser l’adaptation au changement climatique. Une solution telle que celle mise en place à Laveyron est largement reproductible sur d’autres territoires, dès lors que le terrain s’y prête.

Expert de l’Ademe

Avant le projet

  • Avant la mise en œuvre du projet, lors d’épisodes de fortes pluies, le parking en pente drainait l’eau jusqu’au rivage, abîmant la rive.
  • Les berges du Rhône à Laveyron étaient partiellement imperméabilisées, ce qui empêchait l'infiltration de l'eau et augmentait les risques liés au ruissellement.
  • Il n'y avait pas d'espaces verts ni d'infrastructures de loisirs pour les habitants et les visiteurs.
Avant le projet

Après le projet

  • L’eau s’infiltre désormais directement là où elle tombe pour alimenter la nappe, ou est ramenée vers le fleuve.
  • Le village a retrouvé son lien avec le fleuve : les berges réhabilitées et arborées ont vu revenir les promeneurs et les habitants, particulièrement pendant la saison estivale.
  • La reconquête des berges participe à la vitalité économique et touristique de la commune.
Après le projet

Solutions réalisées

Revêtement drainant
Revêtement drainant

Le béton du parking a été remplacé par des dalles alvéolaires remplies de terre et de sable pour permettre le stockage, le traitement et l'infiltration des eaux en cas de fortes pluies, tout en limitant les rejets dans le réseau et en alimentant la nappe phréatique. Les eaux de surface sur l'esplanade sont recueillies dans des caniveaux à fentes et rediffusées dans le sol grâce à un ensemble de drains.

Revêtement drainant / perméable
Revêtement drainant / perméable
Solution grise
Choix des végétaux
Choix des végétaux

Le choix des végétaux sur le site est adapté aux conditions locales avec des essences de bords de cours d'eau et des plantes résistantes aux sécheresses. Les matériaux utilisés proviennent également de sources locales, tels que les galets du Rhône et les ganivelles en châtaigner, et le ponton sur le Rhône est construit en pin européen non traité chimiquement. 

Planter un arbre
Planter un arbre
Solution verte
De nouveaux espaces de nature
De nouveaux espaces de nature

Le projet a permis de déployer des aires de jeux pour enfants, des espaces de pique-nique, un amphithéâtre de verdure et une mare pédagogique plantée de végétaux aquatiques. Un panneau d'information permet aux visiteurs de découvrir la flore locale de manière ludique. Les berges réhabilitées et arborées sont devenues un espace de fraîcheur accueillant.

Calendrier

Le projet de reconquête des berges du Rhône à Laveyron est initié dès 2008 par la Commune de Laveyron, dans la perspective de l’arrivée en 2009 de l’itinéraire cyclable Via Rhôna reliant le Lac Léman à la Méditerranée. Le CAUE est contacté pour aider les élus à formaliser leurs attentes dans un cahier des charges d’étude urbaine. La démarche associe tous les partenaires concernés : la CC Rhône-Valloire, la Compagnie Nationale du Rhône, la Direction interdépartementale des Routes (Etat/RN7), la Direction des déplacements du Département, le Comité départemental du Tourisme et la Maison du Fleuve Rhône. Leur travail et l’analyse spatiale du CAUE conduisent à identifier cinq secteurs sur un linéaire total de berges de 2 km et à repérer les principaux enjeux de leur aménagement : enjeux paysagers, urbanistiques, touristiques et patrimoniaux.

La Maison du Fleuve Rhône a été chargée par la commune de réaliser un diagnostic des aménagements fluviaux en relation avec l'histoire locale du halage. En parallèle, l'étude du schéma directeur a été confiée à Atelier Villes&Paysages et Egis Aménagement et a été réalisée à la fin de 2009. Cette étude a permis d'établir un diagnostic précis pour mieux comprendre la nature et la vocation des différents lieux à traiter le long des berges du Rhône. Les berges ont été découpées en séquences paysagères selon leur caractère dominant, et les itinéraires ont également été recensés. L'étude propose des principes de traitement pour les espaces et itinéraires, accompagnés d'une évaluation financière, ainsi qu'un échéancier prévisionnel pour leur réalisation.

À l’automne 2010, le CAUE organise une consultation pour la création d'un espace public central reliant les berges du Rhône aux équipements et zones d'habitat situés de part et d'autre de la RN7. L'agence "Ménard Paysage & Urbanisme" est choisie pour réaliser cette priorité identifiée par l'étude.

Budget et financements

Coût d'opération : 2 360 000 € HT répartis comme suit :

  • RN7 : 442 500 € HT pour 3877 m2
  • Séquence centrale berges : 1 917 500 € HT pour 26 211 m2
     

Financement :

  • FEDER : 272 267 €
  • Département : 166 284 €
  • Agence de l'Eau : 121 105 €
  • CDDRA (Région) : 120 000 €
  • FNADT (Etat) : 50 000 €
  • CC Les Deux Rives : 30 000 €
  • CNR : 20 000 €
  • Autres financeurs : 13 600 €
     

La part de la commune dans le financement s'élève à 1 566 744 €, répartis comme suit :

  • Emprunt : 1 500 000 €
  • Fonds propres : 66 744 €

Difficultés rencontrées

La commune de Laveyron n’a pas rencontré de difficulté particulière. Toutefois elle a pris soin d’anticiper un certain nombre d’écueils grâce aux actions suivantes :

  • L’information des riverains tout au long du projet, dans le cadre des bulletins mensuels de la commune a été clé dans le succès de cette initiative.
  • L’accompagnement technique du Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement, en amont et tout au long du projet.

Pour en savoir plus

Partenaires

Ressources

🔗 Consulter la fiche dédiée au projet réalisée par le CAUE de la Drôme

🔗 Consulter la fiche “Ils l’ont fait” de l’Ademe

🔗 Consulter le site du CAUE de la Drôme

Crédits

Ménard Paysage & Urbanisme - CAUE de la Drôme, Getty - Linda Wooderson / EyeEm

Découvrir d'autres projets réalisés