La méthode OASIS à Paris : de l'expérimentation à la généralisation
Solutions
verte · bleue · grise · douce

Échelle du projet
Ville

Temporalité du projet
Long terme

Climat actuel
Océanique

Climat futur
Océanique

Coût global
De 300€ à 600€ par m²

Contact
  • Raphaelle Thiollier, Cheffe de projet Oasis, Mission résilience, Ville de Paris (Raphaelle.thiollier@paris.fr)
  • CAUE de Paris (contact@caue75.fr)

Porteur du projet

Ville de Paris


Objectifs du Développement Durable

La méthode OASIS à Paris : de l'expérimentation à la généralisation

Les cours Oasis à Paris sont une méthode novatrice de rénovation des cours des établissements scolaires, visant à les transformer en havres de fraîcheur. Les cours rénovées offrent des espaces plus naturels, avec une végétation abondante, une gestion optimale de l'eau de pluie et des points d'eau, des installations ludiques variées, des zones paisibles et une distribution équilibrée de l'espace. Ces cours ont été conçues comme des îlots de fraîcheur dans les quartiers, accessibles à un public plus large en dehors des heures d'école pour servir de « refuges » aux personnes vulnérables pendant les vagues de chaleur. Lancé en 2017 par la ville de Paris, ce projet a bénéficié du soutien européen du FEDER Urban Innovative Actions dès 2019, ce qui a permis d'accroître l'accompagnement et de développer de nombreuses ressources pédagogiques. Depuis 2022, un observatoire des cours Oasis a été mis en place pour découvrir ou proposer de nouveaux projets. La méthode Oasis est désormais utilisée dans d’autres villes telles que Toulouse, Rouen, Montpellier ou Lille.

Dans le cadre d’un projet de réalisation d’une cour Oasis, La classe de CM1 B a bénéficié d’interventions du CAUE au début de l’année scolaire 2019/2020. Les élèves ont été sensibilisés au changement climatique et à la nécessité pour nos villes d’y faire face. Tout au long de ce cycle d’ateliers, la classe s’est montrée très enthousiaste et intéressée. En plus d’aborder concrètement le changement climatique et ses enjeux, les enfants se sont tous investis dans ce que sera leur future cour. Ces activités les ont rendus acteurs du projet et leur permettront sûrement, non seulement d’en comprendre les tenants et les aboutissants, mais également de profiter encore davantage de leur lieu de récréation une fois celui-ci transformé !

Marie Odile Blanchard – enseignante de CM1 – École élémentaire 30, place Jeanne d’Arc

Avant le projet

  • Les cours sont des espaces minéralisés, sans végétation, qui contribuent à l'augmentation des îlots de chaleur urbains et n'intègrent pas la question de la gestion de l'eau de pluie.
  • Les cours d'écoles sont fermées aux communautés locales en dehors des heures d'enseignement, ce qui réduit leur potentiel en tant qu’îlots de fraîcheur pour les quartiers environnants.
  • La Ville de Paris engage différentes actions pour répondre à l’urgence climatique et sociale (Stratégie de Résilience, Plan Biodiversité, Plan Climat, etc.), dont le projet Cours Oasis imaginé suite aux fortes périodes de canicules et au constat que les écoles ne sont pas adaptées à ces nouvelles contraintes climatiques.
Avant le projet

Après le projet

  • Les techniques employées pour aménager les cours OASIS (pleine terre, végétalisation, sol naturel et perméable permettant évaporation et évapotranspiration, gestion de l’eau, matériaux stockant peu la chaleur) apportent une sensation de fraîcheur aux usagers. Les solutions expérimentées sont adaptées aux spécificités de chaque établissement.
  • Les cours d'écoles occupant 73 hectares à Paris, leur rafraîchissement affectera les quartiers alentour.
  • La conception de ces nouveaux espaces favorise la création de corridors écologiques ou de réservoirs de biodiversité au cœur de Paris.
  • L’action est réplicable sur l’ensemble des autres espaces publics minéralisés du territoire et ailleurs
Après le projet

Solutions réalisées

Désimperméabilisation des sols
Désimperméabilisation des sols

Dans le programme Oasis, les sols font l’objet d’une attention particulière : ils doivent favoriser une bonne gestion de l'eau de pluie et éviter l'accumulation de chaleur si aucune zone ombragée n'est disponible. Les matériaux utilisés doivent être naturels et moins polluants, afin de trouver un équilibre entre les zones perméables, en privilégiant la pleine terre autant que possible,et les zones imperméables pour permettre la gestion de l'eau de pluie. Les sols naturels offrent également une surface d'exploration et d'imagination pour les enfants, contribuant à améliorer le climat scolaire. Les sols en bon état peuvent être conservés en partie pour une approche plus sobre. À Paris, certaines cours ont gagné plus de 40% de surfaces perméables.

Jeux et équipements durables
Jeux et équipements durables
Solution grise
Gestion des eaux pluviales
Gestion des eaux pluviales

La gestion des eaux, avec la redirection des eaux usées grâce à des pentes naturelles vers les zones plantées favorise l’évapotranspiration. Dans certaines écoles, l’eau de pluie est récupérée et stockée dans une cuve fermée et étanche. L’eau se déverse parfois dans un jardin humide, où elle s’infiltre et nourrit les plantes. Par ailleurs, des fontaines et des jeux d'eau ont été installés pour permettre aux enfants de boire facilement dans la cour et créer des zones de fraîcheur.

Ouvrage paysager de gestion des eaux de pluie dans la cour d'école
Ouvrage paysager de gestion des eaux de pluie dans la cour d'école
Solution verte
Une végétation directe et accessible
Une végétation directe et accessible

L’ombrage est créé par des ombrières ou des arbres. Quand l’espace le permet, jusqu’à dix nouveaux arbres par cour sont plantés. La palette végétale est choisie avec soin, en utilisant au moins 50% d'espèces régionales adaptées au climat local et en créant plusieurs strates. Des chemins naturels sont aménagés pour limiter le piétinement et les plantations sont plus denses pour compenser la perte due au piétinement et à l'arrachage (8 à 10 pieds au m² pour les vivaces couvre-sol).

Ouvrage paysager de gestion des eaux de pluie dans la cour d'école
Ouvrage paysager de gestion des eaux de pluie dans la cour d'école
Solution verte
Utilisation d’asphalte clair
Utilisation d’asphalte clair

Au sol, l'asphalte noir qui emmagasinait la chaleur a été remplacé par un béton drainant recouvert de peinture claire et un revêtement alvéolaire autour des pieds d'arbre. L’utilisation d’asphalte clair sur les parties non-végétalisées diminue l’albédo.

Revêtement à albédo élevé
Revêtement à albédo élevé
Solution grise

Calendrier

En 2017, le CAUE de Paris s’engage dans le projet des cours Oasis avec la Ville de Paris. Dans ce cadre, plusieurs actions sont menées, notamment des ateliers de co-conception, des formations des professionnels et des chantiers participatifs. 
La phase de co-conception a donné lieu à des échanges autour des nouveaux usages de la cour avec les différentes parties prenantes, services municipaux, élèves et adultes de l’établissement scolaire. Des ateliers de sensibilisation aux dérèglements climatiques, à l’aménagement d’un espace résilient et au mieux vivre ensemble ont également été menés à cette période.

En 2019, le FEDER UIA permet d'accroître significativement l’accompagnement du CAUE de Paris et de développer de nombreuses ressources dont une FAQ, un mini guide à destination des parents, un cahier de recommandations, un catalogue de végétaux, des mallettes pédagogiques ou encore des vidéos de formations. 

Tout au long du projet, des temps de sensibilisation et de formation sont proposés sur ces mêmes thèmes pour que les équipes éducatives et les services techniques municipaux puissent s’approprier les changements liés à la transformation des cours d’écoles. 

Depuis 2022, le CAUE de Paris met en place un Observatoire des espaces récréatifs végétalisés en France. 

L’ensemble de la démarche et son impact global (climatique et social) font l’objet d’une évaluation pour capitaliser des données concrètes sur le projet et pour permettre sa réplicabilité. Le projet fait l’objet d’une évaluation en continu afin de collecter des données quantitatives (température, qualité de l’air, niveau de bruit, biodiversité, capacité d’infiltration des sols, …) et qualitatives sur la base de retours d’expériences (bien-être des élèves et habitants, impact social, gouvernance, …) ; le partage régulier des résultats permet d’ajuster les aménagements en cours ou à venir.

Budget et financements

  • Des financements dédiés : un cofinancement du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), des subventions de l’Agence de l’Eau et de l’Etat.
  • Coût d’aménagement entre 300 et 600€/m² (prix moins élevés hors cadre parisien).
  • Financement : subvention du FEDER à hauteur de 80% du projet global pour un projet maximum de 5M d’€.

Difficultés rencontrées

  • Les premières cours OASIS ont eu des problèmes avec le béton poreux et enrobé drainant. Les enfants se blessent facilement en tombant sur ces sols abrasifs. Les granulats se détachent et peuvent rendre le sol glissant. La pose de ces matériaux est parfois difficile à réaliser, ce qui diminue leur efficacité de drainage. De plus, leur coût est élevé et leur entretien difficile. Ainsi, les cours OASIS privilégient désormais la redirection des eaux pluviales vers les zones végétalisées plutôt que leur infiltration dans un sol minéral perméable.
  • Pour créer un espace en copeaux amortissants, il est conseillé de prévoir une sous-couche de grave avec un géotextile et une épaisseur de terre de 30 à 50 cm en surface des copeaux. L'épaisseur de copeaux installée doit être de 30 à 40 cm pour une hauteur de chute de 1 à 3 m. Les copeaux doivent être doux au toucher et exempts d'échardes. Il est recommandé de les utiliser dans des zones ensoleillées ou semi-ombragées pour éviter l'humidité. Les enfants retournent naturellement les copeaux, mais il est nécessaire de les balayer régulièrement et de les remplir pour remplacer les premiers centimètres compactés et piétinés. Un espace de stockage pour les sacs de recharge est à prévoir.
  • La mise en œuvre de la conduite du changement des pratiques professionnelles doit être anticipée d’un point de vue technique et pédagogique.

Pour en savoir plus

Partenaires

Ressources

🔗 CAUE de Paris, Observatoire des cours OASIS

🔗 Ademe, Végétaliser pour le rafraîchissement urbain, 2020, fiche 1

🔗 Ville de Paris, Les cours Oasis, 2023

🔗 CAUE de Paris, Qu'est-ce qu'une cour OASIS?

🔗 Projets de paysage, Pleine terre. Paysage et sols urbains retrouvés, 2022

Crédits

CAUE de Paris, Observatoire des cours Oasis, Le Parisien, Guillaume Bontemps/Mairie de Paris

Découvrir d'autres projets réalisés