Comportements collectifs face à la chaleur

Comportements collectifs face à la chaleur

Solution douce
Réduit les effets néfastes de la chaleur par le collectif

Les comportements collectifs évoluent pour réduire les effets néfastes de la chaleur à grande échelle. Des mesures telles que les systèmes d'alerte et les plans d'intervention sont mises en place pour protéger la population rapidement, sans nécessiter de modifications dans l'environnement construit ou naturel. Les mesures d’adaptation comme l'établissement de réseaux sentinelles ou le soutien des groupes vulnérables émanent le plus souvent de conseils de quartier qui identifient les besoins et tentent de limiter les impacts de la chaleur sur la santé et le bien-être. En parallèle, des solutions d’atténuation dites “douces” sont déployées pour ajuster les comportements et gérer la vie urbaine, réduisant ainsi les émissions de GES et l’effet d’ICU. Par exemple, certaines villes limitent la présence de voitures en centre-ville, améliorent les transports en commun et encouragent le vélo. Les mesures d’atténuation et d’adaptation à l’échelle collective sont indissociables et doivent s'articuler de manière cohérente.

Améliore le confort thermique des usagers
Baisse de l'ICU

Délai des travaux
de 0 à 3 mois

Améliorer le bien-être et la santé
Améliorer le bien-être et la santé
Créer du lien social
Créer du lien social
Rendre les espaces publics plus accueillants
Rendre les espaces publics plus accueillants

Pourquoi adapter les comportements collectifs face à la chaleur ?
  • Les événements climatiques extrêmes liés à la chaleur tels que les canicules estivales ou la sécheresse deviennent de plus en plus précoces, intenses et fréquents.
  • Des mesures d’adaptation collectives doivent être mises en place par l’ensemble des organisations afin de réduire les impacts néfastes de la chaleur à grande échelle et d'améliorer le confort thermique des usagers.
  • Les collectivités font face à la responsabilité de maintenir un environnement agréable et sécurisé pour les citoyens, ce qui nécessite des mesures sociétales importantes vis-à-vis des populations vulnérables.

Rafraîchissement attendu
  • Selon une étude menée à Montréal, la mise en place d'un plan d'intervention en cas de chaleurs extrêmes aurait entraîné une réduction significative de 5 décès par jour lors des vagues de chaleur (Benmarhnia et al., 2016).
  • L‘arrosage des sols a des effets bénéfiques sur le confort thermique des passants. En moyenne, il permet de diminuer la température de surface du sol d’une quinzaine de degrés au soleil, et la température ressentie par le piéton jusqu’à 2,8°C. L'arrosage permet également de fortement réduire le stockage de chaleur par la chaussée.
  • Le rafraîchissement est augmenté d'environ 55 % grâce à l'arrosage des végétaux et des rues.

En savoir plus
Matériaux et coûts

Borne-fontaine
Borne-fontaine

Une borne-fontaine ou fontaine à boire offre un accès à l'eau potable pour les passants, contribuant ainsi à leur hydratation. Ces équipements, réalisés en différents matériaux tels que l'inox, la fonte ou le bois, sont intégrés dans des solutions innovantes adoptées en milieu urbain pour répondre aux besoins d'hydratation durant les périodes de fortes chaleurs estivales. Parfois temporaires, ces fontaines peuvent être louées pour quelques mois. Leur raccordement au réseau d'eau potable peut impliquer l'installation d'un compteur et la réalisation de tranchées pour atteindre le réseau.

1000 - 4000 € HT / unité
(fourniture et pose)

Eau potable
Eau potable

D’une façon générale, les fontaines publiques fonctionnent avec de l’eau potable. Le remplissage s’effectue directement sur le réseau de ville, puis l’eau est recyclée, filtrée et traitée chimiquement, comme une piscine. Les systèmes mis en place permettent de fonctionner avec une qualité d’eau acceptable et suffisante pour cet usage.

4 - 5 € HT /
(fourniture et pose)

Horaires aménagés et gratuité des lieux frais
Horaires aménagés et gratuité des lieux frais

L'aménagement des horaires et la gratuité des lieux frais tels que les parcs, les jardins et les piscines, contribuent à atténuer les effets néfastes de la chaleur sur la population. En offrant la possibilité de profiter de ces espaces rafraîchissants gratuitement et en adaptant les horaires d'ouverture pour les rendre accessibles pendant les périodes les plus chaudes de la journée, les collectivités favorisent la prévention des problèmes de santé liés à la chaleur et encouragent les individus à adopter des comportements protecteurs. Ces initiatives permettent aux personnes de trouver des refuges agréables et sûrs pour se rafraîchir, se détendre et maintenir leur bien-être pendant les périodes de chaleur intense.

 

null - null € HT /
(fourniture et pose)

Supports de sensibilisation
Supports de sensibilisation

Cela peut inclure des campagnes d'affichage (dépliants, posters), des séances de formation et d'information, des brochures explicatives, des spots radio et vidéos, etc.

null - null € HT / unité
(fourniture et pose)

Adaptation des modalités de travail
Adaptation des modalités de travail

Le télétravail offre parfois la possibilité aux employés de travailler depuis des environnements plus frais, ce qui réduit à la fois leur exposition à la chaleur excessive et les déplacements et contribue ainsi à la réduction des émissions de GES qui exacerbent les épisodes de chaleur. L'utilisation d'horaires décalés permet de profiter des périodes de la journée où les températures sont plus supportables, minimisant ainsi les risques pour la santé des travailleurs. Ces adaptations des modalités de travail jouent un rôle essentiel dans la protection des salariés et dans la mitigation des impacts environnementaux associés aux périodes caniculaires.

null - null € HT / unité
(fourniture et pose)

Zones de refuge
Zones de refuge

Ces espaces peuvent être identifiés dans des zones telles que les parcs, les espaces communautaires ou les bâtiments publics. Ils offrent un lieu où les habitants peuvent trouver un abri du soleil et des températures élevées. En encourageant les comportements collectifs, tels que la recherche de ces espaces de refuge et leur utilisation pendant les périodes de chaleur intense, on favorise la sécurité et le bien-être de la communauté. Il est important de sensibiliser la population à l'existence de ces zones de refuge, en fournissant des informations sur leur localisation, leurs horaires d'ouverture et les mesures de sécurité à respecter.

null - null € HT / unité
(fourniture et pose)

Réseau Sentinelles
Réseau Sentinelles

Le réseau Sentinelles met en place des dispositifs de surveillance pour suivre les épisodes de chaleur et leurs conséquences sur la santé publique. Grâce à ces données, il fournit des informations précieuses aux autorités de santé et aux organismes concernés pour prendre des mesures préventives et informer le public. Le réseau Sentinelles diffuse des recommandations spécifiques aux périodes de chaleur, telles que l'importance de s'hydrater régulièrement, de se protéger du soleil, de rechercher des endroits frais, et d'éviter les activités physiques intenses pendant les heures les plus chaudes de la journée. 

null - null € HT / unité
(fourniture et pose)

Mise en œuvre et travaux

Évaluation des risques

Il est nécessaire d'identifier les zones à risque élevé d'exposition à la chaleur, en tenant compte des caractéristiques géographiques, démographiques et environnementales. Cela permet de comprendre les populations les plus vulnérables et de cibler les actions en conséquence. Des outils de diagnostic de surchauffe urbaine sont présentés dans la rubrique "Diagnostic" de Plus fraîche ma ville. 

Collecte de données

La collecte de données consiste à recueillir des données sur les conditions climatiques, telles que les températures maximales et les périodes de canicule, ainsi que sur les comportements usuels constatés face à la chaleur, les infrastructures existantes, les ressources disponibles et les caractéristiques socio-économiques de la population concernée.

Analyse des vulnérabilités

En croisant les données collectées, il convient d'identifier les groupes sociaux les plus vulnérables, tels que les personnes âgées, les enfants, les personnes en situation de précarité, les personnes atteintes de maladies chroniques, etc. Cette analyse permet de comprendre les facteurs de risque spécifiques et d'adapter les interventions en conséquence.

Évaluation des besoins spécifiques

Cette étape consiste à identifier les besoins spécifiques des résidents d’un bâtiment ou d’un quartier en matière d'adaptation à la chaleur, en tenant compte des facteurs socio-économiques, démographiques et géographiques. Cela peut être fait par le biais de sondages, d'entretiens ou de consultations publiques pour comprendre les défis et les préoccupations des résidents.

Élaboration d'un plan d'action

Sur la base des résultats du diagnostic, il convient de développer un plan d'action détaillé comprenant des mesures spécifiques pour favoriser l'adaptation des comportements collectifs face à la chaleur. Ce plan doit prendre en compte les ressources disponibles, les contraintes locales et les priorités identifiées lors de l'analyse des vulnérabilités.

Développement d'interventions adaptées

En fonction des besoins et des contraintes identifiés, des interventions spécifiques pourront être développées. Cela peut inclure la création de zones ombragées, la mise en place de fontaines d'eau potable, l'élargissement des horaires d'ouverture des espaces publics climatisés, la fourniture d'informations sur les mesures de protection contre la chaleur, etc.

Sensibilisation et communication

Il est essentiel de sensibiliser la population aux risques liés à la chaleur et aux bénéfices d'adopter des comportements adaptés. Cela peut inclure des campagnes d'information, des sessions de formation, des communications dans les médias locaux et des initiatives de sensibilisation communautaire.

Participation des parties prenantes

Impliquer les parties prenantes clés, telles que les services municipaux, les organismes de santé, les organisations communautaires et les résidents, dans la planification et la mise en œuvre des actions est essentiel. Leur participation active favorise l'engagement et l'appropriation du plan d'adaptation des comportements collectifs face à la chaleur.

Évaluation

Une collecte de données régulière permet d’évaluer l’efficacité des actions mises en oeuvre à court et moyen termes et d’ajuster les mesures d’adaptation.

Points de vigilance

Dans le cadre de l'épidémie de COVID, une vigilance accrue est nécessaire vis-à-vis des populations vulnérables aux fortes chaleurs car elles sont également susceptibles d'être plus sensibles au virus, nécessitant ainsi une adaptation des mesures de prévention et de communication.

Financements
Aides spécifiques par régions
Centre-Val de Loire
Hauts-de-France
Oups !
Oups ! La solution que vous avez déployée ne fonctionne pas comme prévu ? Pas de panique !
Retrouvez bientôt ici les conseils et les solutions complémentaires rapides et faciles à mettre en œuvre qui vous permettront de rétablir la situation en un rien de temps.

Vous avez un retour d’expérience à nous partager ? Contactez nous !
Nous contacter