À Lille, 100% des cours d'écoles sont désimperméabilisées
Solutions
verte · bleue · grise · douce

Échelle du projet
Ville · École

Temporalité du projet
Long terme

Climat actuel
Océanique

Climat futur
Tempéré

Coût global
200 000 € pour chaque école

Contact

200 000 € pour chaque école


Porteur du projet

Ville de Lille


Objectifs du Développement Durable

À Lille, 100% des cours d'écoles sont désimperméabilisées

Ce projet est né de la volonté de la ville de réduire les effets du phénomène d’ICU qui impacte le climat et la qualité de vie dans le centre-ville de Lille, dont le bâti est dense et ancien. La désimperméabilisation et végétalisation des cours d’écoles lilloises contribue à faire des écoles des îlots de fraîcheur et à améliorer la qualité des élèves comme de tous les Lillois du centre-ville. Ce sont aussi des lieux d’apprentissage du développement durable pour les enfants, futurs “ambassadeurs” d’un nouveau rapport à la planète et à la nature en ville.

Ce projet à l’échelle de toutes les écoles de la ville se réalise étape par étape et a permis la réhabilitation de bâtis anciens mais également la désimpérméabilisation de toutes les cours d’école permettant aux principaux usagers, les enfants, de découvrir de nouveaux espaces de jeux et de s’initier aux pratiques de développement durable.

Expert Ademe

Avant le projet

  • 72 écoles publiques disposaient d'au moins un arbre dans leur cour mais neuf d’entre elles étaient totalement minérales. Or le béton des sols et des murs agit comme un radiateur à inertie. La limitation de celui-ci couplé à des actions de végétalisation des cours d’écoles, les rendant ainsi actrices de la limitation du réchauffement climatique, est donc au centre du projet.
  • D’autre part, une sensibilisation à la nature, à la biodiversité et à une bonne gestion de l’eau a été souhaitée et programmée afin de renforcer le rafraîchissement urbain et les co-bénéfices du projet.
Avant le projet

Après le projet

  • 100% des écoles Lilloises sont perméables, ce qui leur fait jouer un rôle actif dans l’adaptation au changement climatique, la bonne gestion de l’eau et le développement de la biodiversité en centre-ville.
  • L’école Turgot, dont les travaux de désimperméabilisation et de végétalisation ont eu lieu entre juillet et novembre 2019, a végétalisé la cour à différentes échelles : au niveau des façades avec des fosses pour grimpantes murales, au niveau des infrastructures avec des fosses pour grimpantes le long d’escaliers, au niveau des sols avec des bacs en bois pour plantation et des aires de jeux en bois végétalisées.
Après le projet

Solutions réalisées

Le label E3D
Le label E3D

42 écoles lilloises sont engagées dans le label "E3D" (École/Établissement en Démarche de Développement Durable). Chaque établissement développe son plan d’actions sur tous les temps de l’enfant en choisissant des axes forts comme la biodiversité, le jardinage, l’énergie, la qualité de l'air, la gestion des déchets et la solidarité.

Adaptation des batiments - école
Adaptation des batiments - école
Solution grise
Des mobilités actives
Des mobilités actives

Les écoles lilloises favorisent la pratique des mobilités douces. La Ville a équipé toutes les écoles de range-trottinettes et/ou range-vélos adaptés. Elles expérimentent aussi les rues scolaires autour de 21 écoles actuellement. Les rues sont fermées à la circulation aux heures d'entrée et de sortie des classes.

Jeux et équipements durables
Jeux et équipements durables
Solution grise
Des ateliers participatifs
Des ateliers participatifs

Les enfants et l’équipe éducative sont impliqués dans les transformations de la cour. Pour végétaliser les cours, la Ville a confié à l’association Récréations Urbaines l'organisation d’ateliers participatifs. Apporter plus de végétation a aussi été l'occasion de créer de nouveaux espaces pour les jeux sportifs, les jeux d'imagination, les jeux calmes. Les cours d'école ont aussi été équipées de cuves de récupération d'eau de pluie, de composteurs, de coins pédagogiques. 

Ouvrage paysager de gestion des eaux de pluie dans la cour d'école
Ouvrage paysager de gestion des eaux de pluie dans la cour d'école
Solution verte

Calendrier

En 2018, la Ville de Lille prend la décision de végétaliser et de désimperméabiliser les cours d’écoles primaires et maternelles après plusieurs été caniculaires et un phénomène d'îlot de chaleur urbain (ICU) qui s'intensifie.

Dans le cadre du partenariat avec le projet européen ARTISAN, la Ville lance une étude détaillée de chaque établissement incluant la proportion d'espaces verts par rapport à la superficie de la cour et la présence d'un jardin pédagogique ou d'un parc à proximité immédiate. Trois principes de répartition des surfaces sont alors adoptés pour la période 2018-2020 :

  • 1/3 de la surface végétalisée
  • 1/3 de la surface perméable
  • 1/3 de la surface béton

La palette végétale est composée essentiellement d’essences régionales et favorisant la biodiversité. Un accent particulier est mis sur la gestion de l’eau. En effet, chaque projet d’aménagement de cour fait l’objet d’une étude préalable pour la gestion durable de l’eau afin que 100% de l’eau pluviale puisse s’infiltrer et éventuellement être réutilisée via la mise en place de cuves de récupération, à hauteur d’enfants, afin d’arroser les végétaux et rafraîchir davantage l’espace lors des canicules.

Entre 2019 et 2022, les neufs rénovations de cours d'école ont été réalisées.

Le processus de transformation des cours d'école suit un calendrier standardisé. Il commence par la sélection de l'école en septembre-octobre, suivi d'un atelier de concertation en novembre-décembre avec tous les acteurs concernés. En décembre, un cahier de préconisations est élaboré, puis un cabinet paysagiste rend ses recommandations en janvier-février. En février, le projet est validé par la ville, l'école et les enfants. En mars-avril, l'appel d'offres est lancé, et pendant les vacances scolaires d'été, les travaux de transformation de la cour commencent. À la rentrée suivante, un guide des usages de la nouvelle cour est réalisé en collaboration avec les enfants et la communauté éducative, et le mobilier est installé. Enfin, de novembre à janvier, les plantations sont effectuées et leur suivi est assuré.

Budget et financements

  • Coût de mise en oeuvre : 200 k€ pour chaque école (compris le bureau d’étude externe)
  • Financement : 10 M€ dans le cadre du programme européen "Life Artisan".

Le projet européen Life – ARTISAN, a pour objectif d'accroître la résilience des territoires au changement climatique par l’Incitation aux Solutions d’Adaptation fondées sur la Nature.

Difficultés rencontrées

Certaines surfaces perméables persistent au sein de ces écoles.

Pour en savoir plus

Partenaires

Ressources

🔗 Office français de la biodiversité, Le projet Life intégré ARTISAN

🔗 Ville de Lille, 100% des cours d'écoles végétalisées, 2021

🔗 CERDD, À Lille, les cours d'écoles deviennent des îlots de fraicheur, 2021

🔗 Office français de la biodiversité, Atelier #5, 2022

Crédits

Ville de Lille, CERDD, Life - ARTISAN

Découvrir d'autres projets réalisés

Chargement en cours...