L’école Marcel David, un îlot de fraîcheur de quartier, Échirolles
Solutions
verte · bleue · grise

Échelle du projet
Quartier

Temporalité du projet
Long terme

Climat actuel
Semi-continental

Climat futur
Méditerranéen

Coût global
916 500 € HT

Contact

Mairie d’Échirolles (04.76.20.63.00)


Porteur du projet

Ville d’Échirolles


Objectifs du Développement Durable

L’école Marcel David, un îlot de fraîcheur de quartier, Échirolles

La cour de l'école Marcel David à Echirolles a été aménagée pour lutter contre l'effet d'îlot de chaleur urbain. Les trois principes mis en avant sont la désimperméabilisation, la place accordée à la végétation et la réorganisation de l'espace. Le projet a également un but éducatif pour sensibiliser les enfants à l'environnement. L'aménagement de la cour répond à trois enjeux : la lutte contre les ICU, la préservation de la biodiversité et une accessibilité à un îlot de fraîcheur pour tous. Echirolles, située dans la banlieue de Grenoble en fond de vallée alpine, est soumise à un climat méditerranéen, océanique et continental. La topographie locale accentue les phénomènes extrêmes, avec une amplitude thermique annuelle élevée. La ville s'adapte aux évolutions climatiques en identifiant les secteurs vulnérables, comme le quartier de la Ponatière et l'école Marcel David.

Lorsqu’il était bitumé, cet espace était plus chaud de 3,4 °C que les parties de la ville qui n’étaient pas soumises au phénomène d’îlot de chaleur urbain.

Christophe Romero, Directeur adjoint de la Ville Durable à Echirolles

Avant le projet

  • Une étude menée sur le territoire d’Échirolles montre que le quartier de la Ponatière, et en particulier l'îlot formé par l'école Marcel David et ses abords, contribue fortement aux phénomènes d'ICU et de surchauffe estivale.
  • Avant travaux, 95% des surfaces de la zone sont imperméables.
Avant le projet

Après le projet

  • Les travaux ont permis de rendre 75% des sols perméables, de gérer naturellement les eaux de pluie et de limiter la consommation d'eau grâce à une mare pédagogique et à la revégétalisation.
  • Le projet a inclus une dimension pédagogique, avec des ateliers pour les enfants, des expositions et des parcours de découverte.
Après le projet

Solutions réalisées

Déconnexion totale du réseau
Déconnexion totale du réseau

Le projet a permis de désimperméabiliser fortement les sols, passant de 95% à 75% de surfaces imperméables. Grâce à cela, toutes les eaux de pluie sont gérées naturellement et permettent de limiter les apports et la consommation d'eau, alimentant notamment une mare pédagogique de 50m² et une cuve de stockage de 2 000 litres pour l'arrosage des jardins potagers.

Stockage eau de pluie dans la cour d'école
Stockage eau de pluie dans la cour d'école
Solution bleue
Végétalisation massive
Végétalisation massive

L'îlot est fortement végétalisé avec une grande variété d'arbres et d'arbustes adaptés au changement climatique. Au total, 90 arbres, dont 80 de grande taille et 10 cépées, ont été plantés, ainsi que des arbres fruitiers dans le potager. À terme, la végétation devrait couvrir environ la moitié de la surface du site. En outre, 900 m² d'arbustes, 1 650 m² de gazon/prairie et des plantes aquatiques ont été aménagés pour créer de nouveaux habitats pour la faune, avec des nichoirs à oiseaux, des hôtels à insectes et une mare pour les animaux aquatiques. Les arbres plantés devant la façade sud améliorent également la protection solaire du bâtiment principal.

Arbres et végétaux dans la cour d'école
Arbres et végétaux dans la cour d'école
Solution verte
Projet pédagogique
Projet pédagogique

Les enfants, les parents et les enseignants ont été impliqués tout au long du projet. Des événements tels qu'une exposition, un parcours et la production d’un livret ont été organisés pour présenter les aménagements imaginés. Les enfants ont également participé à des ateliers de plantation et ont été sensibilisés aux enjeux du réchauffement climatique et du cycle de l'eau. Les espaces créés sont également l'occasion de diversifier la pédagogie, avec la mare qui permet d'observer la faune et la flore, ainsi que les nichoirs et hôtels à insectes installés dans la cour, les arbres faisant déjà partie des projets de classe pour apprendre à les identifier.

Jardins potagers, vergers dans la cour d'école
Jardins potagers, vergers dans la cour d'école
Solution verte

Calendrier

En 2019 la ville d’Echirolles a mené une étude pour identifier et caractériser l’ICU sur son territoire en développant pour cela son propre réseau de mesure (29 capteurs, 2 stations météo). A partir de l’analyse des données recueillies, les secteurs les plus exposés ont été déterminés. Parmi ceux-ci figure le quartier de la Ponatière, quartier très minéral, peu végétalisé et dont la morphologie et l’implantation du bâti génère un important effet canyon pouvant aller à jusqu’à +3,5°C par rapport aux abords de la frange verte. En son cœur il a été constaté que l’îlot formé par l’école Marcel David et ses abords contribue particulièrement aux phénomènes d’ICU et de surchauffe estivale.

En 2020 l’agence de l’eau RMC publie l’appel à projet « Aménagez un coin de verdure pour la pluie » ce qui donne l’opportunité à la ville de lancer une action prioritaire sur cette école. Des études de maîtrise d’œuvre auront lieux courant 2020-2021. De début juillet 2021 à février 2022, les travaux d’aménagement ont lieu. 

La ville reçoit en 2022 le Trophée de l’adaptation au changement climatique Life Artisan dans la catégorie « réduction des risques climatiques » pour ce projet. 

L’évaluation démarrée en 2022 se poursuit pour évaluer la pérennité et l'entretien des différents aménagements tels que les revêtements de sol, les mobiliers urbains et les espèces végétales. L'impact des aménagements sur les phénomènes de surchauffe et l'îlot de chaleur est également évalué, ainsi que les actions pédagogiques et d'animation liées à la biodiversité et au changement climatique. En cas d'aggravation du phénomène d'îlot de chaleur, l'action sera ajustée en augmentant la surface végétalisée, possible grâce à la réversibilité de certains aménagements tels que le plateau sportif.

Budget et financements

Le coût brut prévisionnel d’opération (programme) était de 916 500 € HT. La ville d’Echirolles a bénéficié de deux subventions. En tant que lauréate de l’appel à projet « Aménagez un coin de verdure pour la pluie » elle a perçu 413 191 € HT de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse. Elle a également perçu 218 750 € HT de l’Etat au titre du plan de relance 2020.
Le coût net prévisionnel de l’opération était donc de 468 000 €.
Le coût réel constaté est supérieur de 2,7% au coût d’objectif.
Le coût des travaux était de 850 000 €HT, soit 94 € HT/m² (9 000 m² traités).

Difficultés rencontrées

  • Une aggravation de l'ICU pourrait nécessiter une augmentation de la surface végétalisée, ce qui devra être anticipé et planifié pour être mis en œuvre de manière réversible.
  • Un des challenges potentiels réside dans le respect de la sécurité des élèves lors de l'ouverture de l'îlot sur le quartier et la cohabitation avec d'autres publics.

Pour en savoir plus

Partenaires

Ressources

🔗 Dossier "De la nature dans les cours d'école" proposé par l'ADEME avec Ariane Rozo, coordinatrice Urbanisme en lien avec la santé et l’environnement à l’ADEME et Christophe Romero, directeur adjoint de la Ville durable, à Échirolles.

🔗 Pourquoi et comment végétaliser les cours d'école ? Cerema

🔗 Réaménager les cours d'école : Une série de fiches sur les retours d'expérience Cerema

🔗 Un projet européen pour transformer les cours d’écoles en refuges climatiques COOLSCHOOLS

🔗 Fiche Échirolles Life Artisan, Trophée de l’adaptation au changement climatique

Crédits

Le Dauphiné Libéré, MS, Ville d'Échirolles

Découvrir d'autres projets réalisés

Chargement en cours...